Voir toutes nos destinations et activités

Un programme de volontariat pour les amoureux des éléphants

Thaïlande
Voir tous les programmes
Volontariat International

Pour tous ceux qui souhaitent s’engager auprès des animaux, et qui veulent vivre une expérience unique, le programme de volontariat avec les éléphants de Thaïlande est un must.

 

Elephants-volontariat-Thailande-Prat4-copy.jpg

 

D’après la loi thaïlandaise, les éléphants sont de simples biens de consommation… Trop souvent, ces animaux sont exploités par l’homme, qui les fait travailler sans relâche, jusqu’à l’épuisement. Trop souvent, ils sont victimes de maltraitance et finissent abandonnés, lorsqu’ils ne sont plus capables de travailler ou d’amuser les touristes. De plus, en raison des opérations de déforestation et de développement, les éléphants et leur environnement sont gravement menacés.


Plusieurs initiatives de sauvetage et de préservation des éléphants ont vu le jour en Thaïlande ces dernières décennies. Parmi elles, le refuge des éléphants de Surin et le centre de réhabilitation des éléphants de Chiang Mai fonctionnent grâce au dévouement des bénévoles, qui sont une aide précieuse et cruciale pour les équipes locales.


À Surin : un village dédié aux éléphants


Dans la région de Surin, à environ une heure de route de la frontière cambodgienne, les éléphants sont nombreux : on en compte pas moins de 300 dans cette province.


Le refuge des éléphants de Surin a pour vocation d’offrir une vie calme et sereine à ces pensionnaires. Il s’agit principalement d’animaux blessés et maltraités, ou simplement « retraités ». 35 éléphants vivent en permanence dans le village, loin de l’agitation touristique. Ici, seuls les équipes d’encadrement et les volontaires sont admis. Aucun visiteur, juste les éléphants et leurs serviteurs !

 

Elephants-volontariat-Thailande-Prat5-copy.jpg


Prendre soin de ces géants implique un travail constant. Il faut les nourrir, les laver, veiller au bon état des installations du refuge et en assurer la maintenance (barrières, enclos, systèmes d’irrigation, etc.). Il est aussi nécessaire de cultiver toutes les plantes nécessaires à l’alimentation des animaux. Parce que les repas des éléphants ne sortent pas de boîtes toutes prêtes. Bananes, canne à sucre, feuilles, voilà de quoi se nourrissent ces animaux. La préparation des repas implique d’ailleurs de jouer un peu de la machette… 


Pour des raisons de sécurité, il est impératif de porter des chaussures solides, des pantalons et des manches longues. Sous le climat thaïlandais, il faut avouer que c’est un peu rude… Mais quel plaisir de voir les éléphants se saisir délicatement de cette nourriture, parfois à même la main des volontaires, malgré leur taille impressionnante et leur grande trompe !


Une partie du travail des volontaires consiste même en des séances de câlins et de jeux ! Qui pourrait imaginer s’amuser avec un éléphant comme avec un chaton ? Pourtant, ces géants sont des animaux abordables et affectueux, en dépit de leur taille franchement imposante.

 

Elephants-volontariat-Thailande-Prat.jpg


Les bénévoles sont tous logés tout près du refuge des éléphants dans le village de Surin. L’hébergement est collectif, confortable, mais sommaire. Les repas sont également pris en commun. Il est indéniable que cette proximité aide à créer des liens, et à renforcer l’équipe. Et même pendant le temps libre, les éléphants ne sont jamais très loin. On peut même les apercevoir depuis la maison des bénévoles. 

 

Elephants-volontariat-Thailande-Prat3-copy.jpg

 


Le centre de réhabilitation de Chiang Mai : un projet global

 

Fondé dans les années 1990, le centre de réhabilitation pour éléphants de Chiang Mai (au nord de la Thaïlande) mène de nombreuses actions en faveur des éléphants, mais aussi du patrimoine : accueil de visiteurs et activités ludiques, opérations de sensibilisation auprès des communautés et écoles locales, prise en charge d’animaux en détresse, reforestation. Les volontaires interviennent à tous les niveaux de cette incroyable machine.

 

D’ailleurs, les éléphants ne sont pas les seules espèces animales accueillies dans la réserve : on y trouve aussi des oiseaux, des félins, des chiens sauvages, des buffles, etc. 

 

Elephants-volontariat-Thailande-Prat7.jpg

 

Les éléphants du centre de Chiang Mai sont pour la plupart des animaux ayant un véritable besoin de la présence humaine pour survivre : certains ont été sévèrement maltraités ou blessés et en gardent de graves séquelles, d’autres sont aveugles, orphelins, et même drogués ! Les équipes du parc et les bénévoles n’ont qu’un seul objectif : leur offrir des conditions de vie plus agréables et un environnement totalement sécurisé. 

 

stray-asia.jpg

Au quotidien, il s’agit principalement d’entretenir la réserve et de soigner les animaux, de les baigner, et de les nourrir. Ici encore, les tâches des volontaires sont nombreuses : cueillette des repas, travaux de maintenance, accueil des visiteurs, intervention auprès des groupes scolaires… Par ailleurs, la présence de vétérinaires expérimentés et d’étudiants vétérinaires est toujours appréciée.


La durée minimum de ce programme de volontariat est de 2 semaines. Les volontaires sont hébergés à proximité du parc , mais il est aussi possible de séjourner en plein cœur de la réserve ! Les repas (cuisine traditionnelle thaï) sont à se damner, et les possibilités d’excursions aux alentours sont infinies.

 

Voir tous les projets de volontariat en Thaïlande : construction, éducation et environnement

 

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.