Voir toutes nos destinations et activités

Des volontaires qualifiés au service de la santé en Thaïlande

Thaïlande
Voir tous les programmes
Volontariat International

 

Présentation: Volontariat médical en Thailande

 

volunteer-asia.jpgDans la région de Surin, au nord de la Thaïlande, l’accès aux soins médicaux est difficile pour la population. Trop coûteux, débordés ou tout simplement absents, les établissements de santé sont incapables de subvenir convenablement aux besoins des communautés locales. De fait, l’intervention des volontaires est indispensable pour garantir un niveau de soin acceptable.

 

Dans le cadre de ce projet médical en Thailande, seuls les professionnels qualifiés et les étudiants ayant effectué au moins une année d’études dans le secteur médical ou paramédical sont admis. Pour être totalement opérationnel sur le terrain, il ne peut en être autrement.

 


Pratiquer la médecine autrement


Les médecins, infirmiers et autres thérapeutes occidentaux ont souvent l’habitude de travailler dans un environnement de soin optimal, avec tout le matériel et les installations nécessaires. Dans cette région rurale de la Thaïlande, l’expérience peut s’avérer déroutante. Principalement par manque de moyens, les malades ne peuvent pas toujours bénéficier d’une prise en charge adéquate, et il n’est pas rare que leur état de santé se dégrade, jusqu’à la limite de l’acceptable.

 

Il faut souvent avoir une grande résistance pour faire son travail au mieux. D’autant plus que les installations ne sont pas franchement pimpantes et bien équipées. Les volontaires travaillent main dans la main avec les médecins et infirmiers thaïlandais, dans des cliniques et hôpitaux locaux. Mais dans bien des cas, la médecine se pratique aussi au cœur des villages, sans autre ressource que ses compétences et son savoir-faire.

 

volontariat-medical-surin.jpg


Quoi qu’il en soit, c’est une expérience très enrichissante, tant sur le plan humain que professionnel. Rencontrer les populations locales et entrer de plain-pied dans leur quotidien est une opportunité unique pour en apprendre un peu plus sur leur mode de vie et leur culture. C’est aussi l’occasion de mettre à l’épreuve les connaissances acquises lors des années d’études et de pratique en occident, et d’apprendre à travailler dans des conditions bien différentes. Il faut être inventif, efficace, et surtout savoir s’adapter à des situations tout à fait inédites. 

 

volontariat-medical-thailande.jpg


Les participants à ce programme de volontariat médical en Thailande ont aussi l’importante mission de sensibiliser les habitants eux enjeux de la santé et de l’hygiène. Il s’agit souvent de les aider à identifier les facteurs pouvant avoir un impact négatif sur leur santé et celle de leurs enfants. Des choses qui peuvent nous sembler évidentes, mais qui ne vont pas forcément de soi dans cette région rurale…

 

volontariat-mdical-thailande.jpg


Le séjour à Surin


Les volontaires engagés dans ce programme de volontariat international en Thailande sont pris en charge par les équipes locales dès leur arrivée à Bangkok. Ils y restent deux jours, histoire de faire un peu de tourisme et de prendre la température des lieux avant de plonger dans le grand bain ! Le transfert jusqu’à Surin se fait en train : c’est l’occasion d’admirer la beauté des paysages, et notamment ceux du parc national de Khao Kai.


À Surin, les volontaires sont logés dans la maison des volontaires. L’espace est partagé, et il est vrai qu’on est rarement seul. Mais c’est sans doute le meilleur moyen de faire connaissance, et surtout de ne pas se sentir isolé après de dures journées de labeur. Après quelques jours ou quelques semaines, c’est comme si une grande famille s’était formée.

 

volontariat-thailande-sante.jpg


Tout au long du séjour en Thaïlande, les volontaires peuvent compter sur le soutien permanent de l’ONG sur le terrain. Que ce soit pour des questions pratiques liées au séjour lui-même, l’encadrement des activités médicales elles-mêmes ou même pour se renseigner sur les bons plans aux alentours, on peut toujours compter sur les équipes locales !


À noter que pour profiter pleinement de son séjour en Thaïlande, il faut prévoir de rester au moins 2 semaines. C’est le minimum pour se sentir vraiment à l’aise ou niveau du travail, et pour avoir un peu de temps à consacrer aux visites de la région. Par exemple, le Cambodge, à une heure de là, ouvre les bras à ceux qui souhaitent s’éloigner un peu de Surin le temps d’un week-end.

 

volontariat-international-foret-thailande.jpg


Mais il y a aussi plein d’autres sites à visiter à proximité du site de volontariat. Le musée national de Surin, le village de Ban Tha Sawang (ou « village de la soie »), ou encore les nombreux monuments khmers ne sont que quelques suggestions...

> Retrouvez ce volontariat médical en Thailande

> Toutes les missions humanitaires en Thailande

> Ou encore tous les Stages en ONG en Thailande

 

 

 

 

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.