Voir toutes nos destinations et activités

Recherche cuisiniers à Christchurch, Nouvelle-Zélande

Nouvelle-zélande
Voir tous les programmes
Working Holiday

 

La ville de Christchurch est confrontée à une grave pénurie de cuisiniers et de chefs, d'après l'organisme Hospitality Nouvelle-Zélande qui représente plus de 2400 entreprises hôtelières en Nouvelle-Zélande. Suite au séisme qui a secoué Christchurch et détruit de nombreux bâtiments l'année dernière, de nombreux chefs ont été forcés de quitter la ville pour chercher un emploi à l'étranger ou dans d'autres villes de Nouvelle-Zélande. Et maintenant, les restaurants qui souhaitent annoncer leur ré-ouverture ont désespérément besoin de personnel qualifié! 

De nombreux restaurants et autres commerces ont subi d'importants dégâts pendant les tremblements de terre; Il a fallu plusieurs mois pour que les entreprises hôtelières de la région puissent se remettre sur les rails.

Pour contribuer à l'effort de reconstruction après le tremblement de terre en Nouvelle-Zélande, le compté de Canterbury a développé une liste de pénurie de compétences, ayant pour but de faciliter l'immigration de main d'oeuvre qualifiée prinicipalement dans le secteur de la contruction, vers le compté de Canterbury, Nouvelle-Zélande. L'organisme Hospitality Nouvelle-Zélande fait actuellement pression sur les services d'Immigration pour que ceux-ci ajoutent les pénueries de jobs en l'hôtellerie / restauration.

Le compté de Canterbury compte actuellement 70 entreprises hôtelières en phase de ré-ouverture. Les étrangers qui cherchent à immigrer ou à trouver un ou des jobs en hôtellerie / restauration en Nouvelle-Zélande sont encouragés à envoyer leurs candidatures dès maintenant!

Pour les demandes de working holiday visa ou de permis de travail, voir notre rubrique visa en Nouvelle-Zélande

 

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.