Voir toutes nos destinations et activités

Fruit picking en PVT Nouvelle-Zélande. Interview.

Nouvelle-zélande
Voir tous les programmes
Working Holiday

visa vacances travail Nouvelle-ZelandeMarie a passé un an en visa vacances travail. Elle est rentrée en septembre et elle nous raconté comment elle a vécu son PVT Nouvelle-Zélande, et surtout comment elle a trouvé du travail une fois sur place.

Pourquoi as-tu choisi la Nouvelle-Nouvelle-Zélande ?

Je suis partie en PVT avec mon copain et le choix de la Nouvelle-Zélande, c'était un peu pour le rêve du bout du monde, la nature, la possibilité de vivre en campervan tout en améliorant notre anglais. Nous avons travaillé 4 mois en tout, visité tout le pays et fait beaucoup de WWOOFING dans les familles.

Quel type de travail as-tu fait pendant ton visa vacances travail Nouvelle-Zélande?

Nous avons tout d'abord travaillé à Ashburton (île du Sud), pour une agence d'intérim spécialisée dans l'agriculture (Personal Placements). Pour trouver, cela a été vraiment simple et rapide, on est allé demander à l'office du tourisme qui nous a conseillé l'agence. En 5 mn on nous avait proposé deux jobs différents pour le lendemain, on avait même le choix ! Niveau boulot, on a fait du désherbage, pas des plus passionnants, mais intéressant pour rencontrer de nouvelles personnes.

On a ensuite travaillé 3 mois à Alexandra (île du sud toujours), dans l'emballage et le fruit picking (cueillette). Là, ça a été un peu plus long pour trouver car on était entre deux périodes de fruitpicking. On est passé par l'agence Seasonal Solutions et on a fait en parallèle du démarchage directement dans les vergers. Au bout d'une semaine, on a eu un appel de l'agence (on l'avait relancée plusieurs fois pour montrer notre motivation) et on a bossé 3 mois dans une boîte à temps plein en alternant fuitpicking et emballage de fruits.

Est-ce que c’est essentiel d’avoir un bon niveau d’anglais pour trouver du travail en visa vacances travail Nouvelle-Zélande ?
Je n'étais pas bonne en anglais en arrivant, et je ne suis toujours pas fCanada/Canada/ranch-canada-canadaement bonne, ce qui ne m'a pas permis de prétendre à des boulots mieux payés ou dans mon domaine (travail social). Pour ramasser des fruits et des mauvaises herbes, pas besoin de parler anglais, il faut juste avoir beaucoup de motivation et d'énergie !

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui vient d’arriver en PVT et qui commence ses recherches de travail ?
Ne pas faire la fine bouche car cela de fait de très bonnes expériences de découvrir de nouveaux boulots. J'ai rencontré beaucoup de gens qui ne voulaient pas faire du fruitpicking car c'était trop dur, trop fatiguant et qu'on devait parfois travailler le week-end et après ils se plaignaient de ne pas trouver de travail… Il ne faut pas hésiter à relancer les agences, cela leur montre que l’on est motivé et surtout toujours dispo et dans le coin.


job visa vacances travail Nouvelle ZelandeEt enfin je pense que c’est important de savoir gérer son timing. Toutes les fois où ma recherche d'emploi n'a pas été fructueuse, la cause était que j'arrivais trop tard sur les lieux. Mon conseil est donc d'arriver premier pour avoir plus de chances de décrocher un job. Pour la saison été, les employeurs commencent à rechercher à partir d'octobre. Fin novembre il sera déjà trop tard. Pour la saison hiver, il faut avoir beaucoup de patience et un brin de chance, surtout pour ceux qui veulent un travail sur les stations de skis. Pour un job en station il faut postuler vers mars-avril. Pour un job en ville c'est là que tout se complique puisqu'on dépend un peu de la météo mais je dirai que la grosse période de recrutement se fait vers mai-juin. Pour les vendanges, il faut bien se renseigner, chaque fruit a son mois et lieu de récolte donc il suffit de se rendre sur les lieux au moment propice.
 

Quel est ton souvenir de ta meilleure expérience ? De ta pire ?
Ma meilleure expérience, ça a été de trouver un boulot en 5 mn, on ne s'y attendait vraiment pas ! La plus mauvaise, dans ce même boulot. Un jour on a passé la journée à ramasser des bouts de bois dans un champ plein de poussière, j'ai bien cru que je ne finirais pas la journée tellement c'était épuisant !

Pour plus d’infos sur nos offres cours d’anglais + job en visa vacances travail Nouvelle-Zélande.

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.