Voir toutes nos destinations et activités

Outils pour évaluer une mission de volontariat international

Monde
Voir tous les programmes
Volontariat International

volontariat-international

Les volontaires qui participent à des projet volontariat internationaux ont tous la même idée en tête : avoir un « impact positif », améliorer les conditions des communautés ou de leur l’environnement. Mais dans l’avion du retour, prend-on le temps de réfléchir à ce que ces principes signifient concrètement? A-t-on réellement contribué à faire une différence ?

 

Changer le monde?

 

L’impact d’une mission volontariat, ce sont les changements tangibles résultant d’une série d’actions. Pour certains volontaires, ce sont les résultats qui comptent : un problème = une solution. D’autres sont davantage intéressés par le processus d’aide en lui-même. Ils choisiront de passer plus de temps sur le projet, auront plus de contact avec les communautés ou les animaux, choisiront des missions d’éducation etc. Enfin, il y a ceux qui partent faire du volontariat pour mettre leurs compétences techniques au service des communautés locales : travailler dans un hôpital pour les infirmières, sur un projet de construction pour les ingénieurs, ou encore soigner des animaux dans une réserve naturelle pour les vétérinaires.

 

C’est le plus gros souci que l’on rencontre dans les projets volontariat : certains volontaires embarquent dans l’aventure avec l’idée de changer le monde. Or, il faut surtout garder en tête qu’on ne change pas le monde en 1 mois. Si chacun essaie de contribuer à son échelle, c’est déjà un grand pas ! Mark, coordinateur volontaires, projet tortues, Costa Rica.

 

Il est souvent difficile de mesurer les résultats, car les missions volontariat ne sont pas toujours quantifiables. On y a consacré un domaine d’études, et mais ce n’est pas satisfaisant. Réfléchir à l’impact que notre participation à une mission volontariat peut apporter (autant que pour les communautés locales que pour soi-même) est toujours bénéfique : cela vous encouragera à vous fixer des objectifs et vous aidera à comprendre la finalité de la mission.

 

Evaluer un projet volontariat

 

Il y a plusieurs façons d’évaluer un projet volontariat international, nous allons passer en revue quelques variables à prendre en compte pour estimer l’efficacité d’une mission sur son environnement.

 

LES BASES DU PROJET

Si vous cherchez des changements nets et concrets aux seins des communautés, cela doit être votre critère de sélection nr 1 pour choisir un organisme de volontariat. Pour cela, vous devez préalablement poser les questions suivantes :

- l’organisme a-t-il analysé les besoins de la communauté avant de mettre en place un projet ?

- l’organisme travaille-t-il en collaboration avec des entités gouvernementales, les communautés locales?

- les résultats sont-ils durables ? vont-ils perdurer lorsque les volontaires seront partis ?

- le projet volontariat est-il orienté sur les résultats ou sur le processus d’aide ?

 

Mesurer l’aspect durable était ma priorité lorsque je me suis engagée dans ce projet volontariat. Actuellement en Bachelor d’études environnementales, il était primordial pour moi de savoir que le projet allait avoir des répercutions sur le long terme. J’ai choisi ce projet [nature et communautés au Kenya] car il mettait l’accent sur l’éducation : lorsque les volontaires partent, les populations continuent d’apprendre sur les problématiques environnementales. Lorsque l’on donnait des formations, on voyait bien que les gens étaient motivés et impliqués dans notre projet volontariat, cela donnait du sens à ce que nous faisions – Liz Toscano, bénévole communautés et animaux au Kenya 

 

LA NATURE DU PROJET

Creuser un puit, construire une école, donner des soins médicaux sont des missions facilement « mesurables ». En revanche, si les assistants scolaires ou ou les babysitters sont autant sollicités, il sera plus difficile de mesurer leur impact. Avant de choisir un projet volontariat, refléchissez aux solutions que vous souhaitez apporter, et ce que cela signifie pour vous.

 

Je suis partie faire du volontariat dans une Ecole maternelle au Cap (Afrique du Sud) pour une semaine, donc l’impact de ma mission n’a pas été d’une grande ampleur : préparer les bols de céréales le matin, essuyer les nez, aider les enseignants avec leur emploi du temps et faire beaucoup de câlins. C’était pas grand chose, mais pour moi cela signifiait beaucoup. D’ailleurs ce n’est pas aux volontaires de décider de l’impact de leur volontariat, mais aux communautés qui reçoivent leur aide – Martha, projet Assistant Ecole Afrique du Sud

 

Volunteering-abroad.jpg

DUREE DE LA MISSION

Il y a une grande différence entre enseigner un programme scolaire d’un trimestre et faire deux semaines en tant qu’assistant scolaire. Ce dernier va sûrement remplir un vide important sur une courte durée, mais il aura moins d’impact à long terme. Plus vous passerez du temps au sein d’une communauté, plus vous aurez d’occasions de prendre des initiatives et donc de générer des changements et de voir des résultats concrets.

 

Le seul regret que j’ai eu est de ne pas être resté assez longtemps pour voir le résultat de notre travail. Vous arrivez le lundi, vous rencontrez les communautés, et vous repartez le vendredi quand vous commencez juste à vous sentir à l’aise et à faire connaissance. Vous n’avez même pas le temps de voir les personnes profiter de leur nouveau toit, de leur nouveau centre de soins…même si vous en avez déjà beaucoup fait en une semaine, vous prenez conscience que c’est dans la continuité que l’on est le plus efficace, qu’il y a beaucoup plus à faire sur le terrain – Millie, projet construction centre pour enfants en Thailande.

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.