Voir toutes nos destinations et activités

Conseils aux parents pour préparer le projet volontariat de leurs enfants

Monde
Voir tous les programmes
Volontariat International

Conseils aux parents sur les missions volontariat international

 

Votre enfant vient de souffler ses 19 bougies vous annonce qu'il voulait partir en mission volontariat international cet été. « Pardon ? » Avant de dire non, réfléchissez un instant aux avantages! Partir en tant que volontaire à l'étranger est une expérience unique qui favorise l’ouverture d’esprit et l’indépendance, sans parler de la compréhension du contexte mondial. Alors voici quelques conseils afin de préparer au mieux cette expérience.

 

volontariat-international-enfants

 

1/ Écouter avant de conseiller

La perspective de votre enfant de partir en volontariat international vous a peut être pris au dépourvu. Même si l’idée ne vous enchante pas, laissez-le s’expliquer sur son envie de partir, ses attentes et ses motivations. C'est aussi l'opportunité de mesurer son degrés de réalisme.

 

2/ Faire des recherches sur les projects volontariat

Que vous soyez d'accord ou non, il est important de faire vos propres recherches. Les programmes volontariat varient en terme de prix, d’objectif, de lieu, de durée et de mission. L'objectif des organisations est d'alléger la logistique et de fournir un encadrement à votre enfant. Généralement, elles proposent des conseils sur le voyage, le logement, la formation, et la mission volontariat la plus adaptée. Elles proposent aussi une assistance téléphonique pendant toute la durée de la mission.

 

La question récurrente à propos du volontariat international : pourquoi doit-on payer pour en partir mission ? La raison principale est le soutien financier nécessaire pour mener à bien les projets. Renseignez vous sur le montant des frais d'agence avant de choisir un programme volontariat et sur le montant donné au projet. Enfin, il est important de se familiariser avec le pays de la mission, sur son climat politique, les événements historiques et la géographie de chaque région. Suivez l'actualité et achetez un guide touristique du pays.

 

3/ Parler avec d'anciens volontaires

Si le projet évolue, que vous avez des questions spécifiques, parlez en avec un ancien du projet. Il pourra vous donner une vision plus réaliste du contexte et de la vie quotidienne. Votre enfant saura à quoi s’attendre, quoi emmener et pourra ainsi mieux se préparer à l’aventure.

 

4/ Préparer une check-list

Pour être sûr de ne rien oublier, faîtes une check-list avec votre enfant avant de partir :

- Prendre connaissance du contexte politique : le site du gouvernement français liste les précautions à prendre à l'étranger. Vous trouverez aussi les informations sur les passeports, visas et structures juridiques du pays.

- Demander un visa si nécessaire : certains pays exigent un visa pour les missions volontariat international. Contactez l'ambassade du pays en question pour connaître les règles en vigueur.

- Souscrire à une assurance voyage. Certaines compagnie d'assurance ne couvrent pas les risques à l'étranger. Il est donc prudent de le souscrire à une assurance accident/rappatriement avant le départ. Les assurances voyage couvrent aussi les annulations de vols, pertes ou détériorations de biens.

- Prévenir votre banque. Il arrive que les banques gèlent les comptes après une activité inhabituelle. Il peut être très utile d'avoir un numéro de téléphone direct, au cas où la carte de votre enfant serait rejetée lors d'un paiement à l’étranger.

- Suspendre le forfait de téléphone : si votre enfant part plus d'un mois, inutile de maintenir son forfait. Il est plus judicieux d’emmener un téléphone débloqué et d’acheter une carte sim locale.

- Comparer les prix de différentes compagnies aériennes. Il est possible de mettre en place un signal d'alerte pour recevoir les offres spéciales en exclusivité.

- Photocopier tous les documents importants : passeports, visas, carte de crédit, …pour faciliter les remplacement en cas de vol. (un exemplaire pour votre enfant et un autre à la maison).

- Pour les bagages : bien se renseigner sur le climat du pays de destination. Pensez pratique (sac à dos, créme solaire, anti-moustique, manches longues, pantalons de randonnées, impermeable, etc). Si votre enfant est en famille d'accueil, pensez à lui faire amener un cadeau.

 

5/ Organiser des rendez-vous skype réguliers.

Grâce aux nouvelles technologies, il n'a jamais été plus facile de maintenir le contact à distance. Même si certains programmes volontariat sont essentiellement ruraux, la plupart des sites sont équipés d’un accès à internet. Prévoyez des rendez-vous hebdomadaires pour suivre les activités de votre enfant.

 

6/ Prévoir une visite sur la mission

Vous n'avez peut-être jamais pensé à aller en Afrique du sud ou au Laos. Mais maintenant que votre enfant va passer deux mois au Kenya, ça semble être une bonne excuse pour combiner son volontariat international avec des vacances en famille. Un bon moyen de partager un bout de cette expérience, ou d’explorer les environs de la mission.

 

7/ Apporter son soutien

Faire du volontariat international, ce ne sont pas des vacances. On se retrouve dans un environnement étranger, la transition peut prendre du temps, surtout les deux premières semaines. Alors si vous recevez un premier email où votre enfant se demande s'il n'a pas fait une énorme erreur, n'achetez pas un billet retour immédiatement. Vous devez lui laisser le temps de s'adapter. Un peu de réconfort et ça ira mieux !

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.