Voir toutes nos destinations et activités

Nouvelles démarches pour les demandes de PVT Argentine

Argentine
Voir tous les programmes
Working Holiday

 

En raison d'une recrudescence des demandes de visa vacances travail en Argentine, les démarches administratives pour la demande de working holiday visa ont récemment changés. Voici comment procéder pour partir en WHV Argentine depuis Avril 2012. Commencez à constituer votre dossier 3 mois avant la date de départ !


I. Constitution du dossier


a) Lettre de motivation
b) Passeport français en cours de validité
c) Une photo d’identité

d) Réservation billet aller-retour.
Prévoir l’aller au moins 6 semaines à partir de la date de la demande de visa, et le retour le plus tard possible dans les 12 mois qui suivent la date d’arrivée. Il est conseillé de ne pas acheter le billet d’avion avant d’avoir obtenu la confirmation de l’approbation du dossier, Certaines agences de voyage délivrent une réservation de billets d'avion sans payer, cette pratique reste rare, renseignez-vous.

e) Justificatif de ressources de 2500 euros minimum (attestation de la Banque établie maximum trois mois avant la date de départ) IL N'EST PLUS NECESSAIRE DE FAIRE LÉGALISER CE DOCUMENT PAR LA CHAMBRE DE COMMERCE

f) Certificat médical attestant bonne santé (établi maximum trois mois avant la date de départ) devra être légalisé par l'ordre des médecins et apostillé par la cour d'appel de Paris.
-obtenez votre certificat de bonne santé auprès de votre médecin.
-envoyez-leur votre certificat médical ainsi qu'une enveloppe mentionnant l'adresse de la cour d'appel (Cour d'appel de Paris, Service de l'apostille, 34 quai des Orfèvres, 75055 Paris Cedex 01 ). Ils transmettront le certificat légalisé par l'ordre des médecins à la cour d'appel.
- dans l'enveloppe mentionnant l'adresse de la cour d'appel, vous devez fournir 2 documents : le formulaire de demande d'apostille et une enveloppe timbrée avec votre adresse pour qu'ils vous renvoient le certificat médical légalisé et dûment apostillé. Délai : 10 a 15 jours

g) Assurance médicale couvrant l’ensemble de risques liés à la maladie-invalidité et à l’hospitalisation ainsi que le rapatriement sanitaire pour la totalité du séjour (un an). Il existe plusieurs compagnies d’assurances WHV telles que Chapka Assurances. Leur demander une attestation d’assurance d’un an à partir de la date de départ. PLUS BESOIN NON PLUS DE FAIRE LEGALISER CE DOCUMENT PAR LA CHAMBRE DE COMMERCE.

h) Casier judiciaire à télécharger sur www.cjn.justice.gouv.fr datant de moins de trois mois par rapport à la date de départ, portant l’APOSTILLE de la Cour d’Appel de Rennes (Place du Parlement de Bretagne – CS 66423 – 35064 RENNES CEDEX – Tél:02 23 20 43 73)


II. Dépôt du dossier au Consulat


Les pièces e), f), g) et h) doivent être traduites en espagnol par traducteur assermenté ou par traducteur agréé par cette Ambassade. N'hésitez pas à en appeler plusieurs en précisant le nombre de documents, le type de documents, le but de la demande. Comparez les prix, et demandez leur le délai. Comptez 1 semaine minimum et environ 60€ pour les 4 documents.

Photocopiez toutes les pièces et envoyez-les en recommandé avec accusé de réception au Consulat argentin à Paris. Délai de réponse : 1-3 semaines. Délai RDV : jusqu'à 3 semaines.

RDV avec le Consulat à Paris. Vous devez impérativement vous déplacer à Paris pour déposer votre passeport et vos documents originaux. Le passeport visé sera disponible 48 heures ouvrables après ce Rendez-vous.

Ce visa doit être utilisé impérativement dans les trois mois qui suivent son obtention.

 


N'hésitez pas à appeler les différents organismes si vous avez des questions (cour d'appel, ordre des médecins etc..)

Pour les conditions d'obtention voir working holiday visa Argentine

 

Contact WHV au Consulat d'Argentine à Paris : par email  secon_efran@mrecic.gov.ar ou par telephone : 01 44 34 22 07 

Liste des traducteurs assermentés du Consulat argentin et liste officielle des documents à fournir sur demande

 

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.