Voir toutes nos destinations et activités

Génération Working Holiday Visa : le film

Monde
Voir tous les programmes
Working Holiday

Le Working Holiday Visa : un phénomène de société : 

 

Dès l'obtention du bac, la fin des études ou avant d’entrer dans la vie active, de nombreux jeunes français tentent une expérience professionnelle à l'international avec le Working Holiday Visa (PVT – Permis Vacances Travail). Véritable phénomène de société, ils étaient ainsi 33 000 français sur les routes en 2014, dont 22 000 en Australie, et 7000 au Canada. 

 

Génération Working Holiday, 26mn pour comprendre et rêver : 

 

Génération Working Holiday est un webdocumentaire de 26 minutes regroupant les témoignages de 10 jeunes français qui ont vécu l’aventure en Australie, au Canada, en Nouvelle Zélande, au Japon ou en Corée. 

 

Tour à tour drôles et touchants, ils reviennent sur les moments qui ont constitué leur voyage, une quête initiatique pour certains, l’envie de tout plaquer pour d’autres. De l’annonce du départ à leurs proches, aux galères, en passant par les rencontres à l’autre bout du monde, des tranches de vie s’enchaînent et s’entrecroisent jusqu’au retour. Ils en sont revenus grandis, et partagent un regard ouvert sur le monde qui les entoure. 

 

Avec ce webdocumentaire, Chapka Assurances souhaite partager l’histoire des ses assurés et devenir une source d’inspiration pour les apprentis backpackers. Outre son engagement pour la santé et la sécurité des jeunes voyageurs à l’étranger avec l’assurance Cap Working Holiday, Chapka Assurances s’implique au quotidien dans la préparation voyage avec : www.whv.fr le site d’information sur le working holiday visa et www.tripnjob.fr le site 100% gratuit et collaboratif pour l’emploi des jeunes expats en Australie. 

 

 

Réalisation : Florian Mosca

Production : Chapka Assurances et Laurent Lingelser Group 

 

Ils ont tenté l’aventure Working Holiday Visa ! 

 

Les citations du film 

« J’arrivais en une sorte de fin de cycle (appart, job, copine). Du jour au lendemain, je me suis dit “ Tiens, je vais tenter l’aventure”» 

« Je me suis dit c’est maintenant ou jamais. Après si je fais carrière, j’aurai pas le temps de partir aussi longtemps » 

« C’est vraiment sortir de la zone de confort pour rejoindre une aventure à l’autre bout du monde.» 

« La terre, on la voit plus petite qu’avant. » 

« Je m’attendais à une vie à la Scarface. T’arrives dans un pays où t’es personne. Tu reconstruis ta vie de A à Z. » 

« Il faut ré-apprendre à vivre en France et c’est très difficile. » 

« T’as un quotidien qui se crée dans le pays où t’es. Ton quotidien se déplace aussi » 

« Il faut enchainer les mots et au bout d’un moment ça vient. A parler 24h sur 24, au bout d’un moment on a fini par rêver en anglais. » 

« J’avais envie de vivre l’expérience de l’étranger, revenir avec un bon niveau d’anglais. C’était avant de me plonger dans la vraie vie sérieuse du salariat. » 

 

Génération Working Holiday Visa Vu par Florian Mosca, réalisateur 

 

Génération Working Holiday Visa c’est quoi ? 

C’est un documentaire de 26 minutes qui dresse le portrait d’une nouvelle génération de voyageurs. Avec un visa « Working Holiday », ils partent un an dans un pays pour en découvrir la culture tout en travaillant et en s’intégrant sur place. 

Le documentaire raconte l’histoire de Flavie, jeune aventurière qui, 3 mois après son retour en France, se pose de nombreuses questions, elle revient sur son année à l’étranger et décide de rencontrer d’autres voyageurs dans son cas. Ce sont 10 autres aventuriers aux personnalités différentes qui partagent leurs expériences, leurs anecdotes, leurs émotions à propos de leur voyage en Australie, au Canada, au Japon et en Corée du Sud. 

Ensemble, ils nous racontent d’abord pourquoi ils sont partis à l’autre bout du monde, quelles étaient leurs peurs avant le départ et la réaction de leurs proches. Ils enchainent avec des anecdotes de voyages, des bons moments, d’autres plus difficiles, puis les rencontres. 

Enfin, ils nous racontent leur retour en France et font le bilan sur leur voyage initiatique. 

 

Comment est né le projet ? 

Le projet est né de la rencontre entre l’équipe de Chapka Assurances, moi, et mon ami Laurent Lingelser. L’idée était d’apporter un témoignage sincère et complet de l’aventure en PVT et de permettre aux futurs Working Holiday de mieux préparer leur départ Alors nous avons commencé à travailler sur des idées de scénario. Tout d’abord, j’avais imaginé un film récoltant un maximum d’informations sur le working holiday visa et très vite, nous nous sommes tournés vers une version moins informative, privilégiant les témoignages, les anecdotes, les émotions. Ensuite il y a eu la rencontre avec Flavie, qui deviendra le personnage principal du film. 

Chapka nous a suivit, alors avec Laurent nous avons commencé à monter le projet, à rencontrer des jeunes rentrés en France et l’aventure GénérationWHV a commencé. 

 

Pourquoi ce sujet ? 

Ce documentaire s’inscrit à la suite de mon premier film « OZ ta vie » qui retrace mes deux ans d’études en Australie. Le voyage initiatique est un sujet qui me tient à coeur puisqu’il a changé ma vie. C’est un sujet très personnel. J’ai moi même passé plusieurs années à l’étranger, en Australie, en Suède, en Autriche… Ces voyages m’ont permis d’apprendre sur moi même, de devenir indépendant, de parler d’autres langues, de rencontrer des gens du monde entier. 

Le voyage en Working Holiday est typiquement le voyage initiatique de notre génération, puisqu’il est possible dès ses 18 ans, et en parcourant internet, il n’y avait encore aucun film documentaire là dessus. Je me devais de faire passer le message. 

 

Une anecdote du tournage à partager ? 

Lors de la première interview, celle de Benjamin Planche, j’étais arrivé stressé, je ne savais pas à quoi m’attendre. Sachant que le contenu de mon film dépendait presque entièrement de la qualité des interviews, j’avais déjà en tête les réponses « types » aux questions que j’avais imaginées en me basant sur mon expérience personnelle. Benjamin s’est mit à répondre aux questions comme s’il lisait dans mes pensées, comme si j’étais entrain de répondre moi même, mais en mieux, avec cet entrain et cette joie qui le caractérise. 

A partir de là, j’ai su que je tenais un sujet et je n’ai eu aucune mauvaise surprise lors des autres interviews, ils m’ont tous répondu avec leur coeur et cette même envie de partager leur expérience. 

 

Quels sont les objectifs de ce film ? 

L’objectif premier de ce film est de déclencher le départ de jeunes motivés à partir mais qui hésitent encore. Le challenge a été d’extraire l’essence même du voyage initiatique des 18-30 ans en working holiday. Le but étant de donner une vision réaliste des conséquences de « Tout quitter pour partir seul à l’autre bout du monde ». Malgré les différences de personnalités dans les jeunes baroudeurs interviewés, on peut retrouver une sorte de motivation commune, celle de vouloir partir loin pour « se tester » à un tournant de leur vie. 

C’était important pour moi de savoir, avec du recul, ce que leur avait apporté cette aventure et si elle avait été positive pour eux. Donc oui, on peut dire que l’objectif est de donner l’envie de partir aux jeunes qui hésitent, mais le film a aussi pour vocation de rassurer leurs parents. Les témoignages des jeunes aventuriers sont originaux, et la question à laquelle il a été le plus difficile de répondre pour eux a été : « Quelles ont été tes plus grosses galères ? ». A part quelques pannes de voiture, il a été difficile de leur faire raconter une anecdote négative sans le sourire. 

 

Quels sont tes projets ? 

Pour l’instant je vais assurer la plus grande diffusion possible pour GenerationWHV en le présentant dans un certain nombre de villes de France grâce aux ApéroVoyageurs des Passeurs d’Aventures. Grâce à sa diffusion gratuite sur internet, j’aimerai que ceux qui ont vécu un an en Working Holiday Visa puisse se servir de ce film comme d’un outil pour raconter leur voyage et faire passer le message à ceux qui hésitent encore. Puis je vais commencer très rapidement à monter de nouveaux projets ! 

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.