Voir toutes nos destinations et activités

Anthony et Adelaide ont trouvé un job dans les montagnes en Australie

Australie
Voir tous les programmes
Working Holiday

WHV Australie jobsIl aura fallu trois semaines d’attente à Jindabyne, ville du New South Wales qui se visite en un jour et demi, avant de voir tomber les premiers flocons de neige. Trois semaines avant de pouvoir amortir notre investissement dans l’obtention de notre carte RSA et démarrer notre nouveau travail dans les “Alpes australiennes”.

 

Nous étions tout proche de se décider à changer nos plans et quitter le NSW quand notre patron nous a envoyé LE mail qui nous confirmait que la neige avait fait son apparition et que la saison était lancée. Le Vendredi 21 Juin, jour de l’été en France, nous effectuions notre premier jour en tant que “General” (poste qui consiste à faire un peu tout ce qui est possible dans un restaurant) dans un restaurant d’altitude de la station de ski de Thredbo; une des trois seules stations de ski d’Australie.

 

Levés à 5H50, il nous aura fallu 35 minutes de routes en lacets, 10 minutes de marche et 23 minutes de télésiège avant d’arriver en retard au restaurant... En tant que français, nous avons été surpris par le peu de neige sur le sol, au point de se demander si il était vraiment possible de skier. Les canons à neige tentant tant bien que mal de remédier aux caprices de la météo.

 

La météo, parlons-en justement ! Rappelons que nous sommes venu en Australie avec notre gros sac-à-dos que nous avons rempli de shorts, débardeurs et bikinis (short de bain pour Anthony...) ! Quelle idée nous avons eu alors de vouloir travailler dans le seul endroit du pays où il neige?!... Nous n’avons pas de réponse cohérente à vous donner, on a juste sauter sur l’opportunité d’un boulot sympa à la montagne. Heureusement, en Australie, les gens sont sympas et nous prêtent de quoi nous habiller chaudement sans rien demander en retour. Indispensable quand il fait -4°C et que le vent vous fouette le visage sur le télésiège...

 

jobs visa vacances travail AustralieSuite à une très brève présentation du restaurant à l’équipe d’une quarantaine de personnes, d’autant plus brève à cause de notre retard remarqué, nous entrons tout de suite dans le bain et chacun est positionné sur un job qu’il occupera pendant plus ou moins le reste de la saison. Adelaïde se voit attribuer son uniforme et une caisse où elle prendra et encaissera les commandes et Anthony sera “Runner”, poste qui consiste à débarasser, nettoyer, essuyer, ranger...Le tout en tenue traditionnelle autrichienne. Parfaitement logique quand on est français et que l’ on travaille en Australie dans un restaurant allemand tenu par des croates...

 

Première difficultée, la langue ! En effet, entre notre expérience à Young où nous cueillions des courgettes entourés de français et nos quelques rencontres à Sydney, nous n’avions que très rarement eu l’occasion de pratiquer notre anglais. Adelaïde se voit obligée de faire répéter de temps en temps les commandes et Anthony apprend quelques phrases toutes faites qui lui serviront les rares fois où il aura à communiquer avec les clients.

 

Nous sommes cette fois-ci les seuls français de l’équipe ce qui nous permet de pratiquer tous les jours notre anglais. Les effets se font déjà ressentir. Contrairement à la grande ville de Sydney, les français ici sont très appréciés et nos patrons nous adorent ! Notre accent provoque chez eux un sourire, voire même un fou rire, à chaque phrase prononcée. Les clients, eux aussi, aiment cette touche d’exotisme, ce qui nous permet d’autant plus de pratiquer avec eux notre anglais.

 

Cela fait maintenant trois semaines que nous avons débuté ce premier vrai job en Australie, et depuis nous avons connu quelques tempêtes de neige, ce qui assure la pérénité de notre job. Les journées sont épuisantes, notamment à cause du fait que nous devons rester concentrés toute la journée pour comprendre ce qu’on nous dit, et pour se faire comprendre. Nous sommes ici pendant cinq semaines encore, la suite au prochain épisode...



Adelaïde et Anthony
www.tripofkoala.com

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.