Voir toutes nos destinations et activités

Rester connecté à un projet de volontariat international

Monde
Voir tous les programmes
Volontariat International

Après avoir passé des jours, des semaines, voire des mois au sein d'une mission de volontariat international, vous voilà de retour ! Vous devez vous réadapter à la vie de votre mère patrie. Mais ce n’est pas parce que vous êtes de retour que vous devez cesser d'être impliqué dans le projet de volontariat international dans lequel vous vous êtes investis. Grâce aux nouvelles technologies, les kilomètres qui vous séparent de votre mission de volontariat international ne sont plus un obstacle à votre implication au projet. On vous explique comment.

 

volontariat international

 

Rester impliqué avec la communauté

 

Rester en contact
Vous pouvez régulièrement communiquer avec votre communauté d’accueil. Même si cela peut être difficile selon les régions du monde. L’accès à Internet et à un ordinateur peuvent être compliqué, mais ce n’est pas impossible. Au pire, vous avez toujours le téléphone ou une lettre via la poste !

 

Réseauter pour eux
Comme mentionné ci-dessus, il peut être difficile pour la communauté locale de se connecter à Internet. Usez et abusez de votre maîtrise d’Internet, des réseaux sociaux et de votre connexion à la fibre optique pour réseauter en faveur de votre communauté d’accueil. Vous pouvez essayer de trouver des bourses d’études pour de jeunes étudiants ou une opportunité de lier la communauté à des ONG par exemple.

 

Organiser une collecte de fond
Vous avez fait une mission de volontariat international au sein d’une communauté et vous êtes familier à leur besoin. En identifiant une ou plusieurs ressources nécessaires pour leur développement, vous pouvez préparer une collecte de fond qui leur permettra d’atteindre leurs objectifs.
En vous lançant dans ce projet, il est important que vous impliquiez la communauté et travailliez avec quelqu’un de confiance pour gérer les dons/fonds de manière responsable.

 

Favoriser les échanges culturels
Vous pouvez entrer en contact avec des écoles de votre ville par exemple et envisager avec eux un échanges culturels avec une école de votre communauté d’accueil. Cela peut se traduire par des appels Skype pour échanger sur les richesses culturelles des deux pays, une correspondance entre les élèves, etc.

 

Rester impliqué avec vos collègues volontaires

 

Être présent sur les réseaux sociaux
Gardez contact avec les autres volontaires rencontré lors de votre volontariat international au travers de vos réseaux sociaux. Pourquoi ne pas créer un groupe Facebook ou un cercle Google+ pour regrouper toutes les personnes qui ont partagé la même expérience que vous ?

 

Planifier une réunion d'anciens
Si plusieurs de vos collègues volontaires se trouve dans la même région du monde que vous, vous pouvez toujours vous organiser une petite réunion pour vous remémorer le bon vieux temps !

 

Rejoindre un groupe d’anciens volontaires
Beaucoup d’organisation mettent en place un réseau actif d’anciens volontaires. C’est l’occasion pour vous de rencontrer des personnes qui se sont lancé dans le volontariat international avant ou après vous. Les réunions d’anciens volontaires sont également ouvertes à des personnes qui souhaitent prochainement faire du volontariat international. Vous pourrez donc partager votre expérience avec eux et les motiver à sauter le pas !

 

Rester impliqué dans le volontariat international

 

Proposer de faire des conférences sur votre expérience
Parler devant un public de votre expérience de volontariat international peut inspirer des personnes à s’engager dans une mission.  Vous pouvez vous renseigner auprès de votre lycée ou votre université s’ils sont intéressés par ce type de prestation.

 

Bloguer, tweeter, passer le mot !
Informez-vous sur les avancées du projet dans lequel vous étiez impliqué mais également des développements que rencontre votre communauté d’accueil et rependez les nouvelles autours de vous !  Que ce soit au travers d’un blog dédié ou sur les réseaux sociaux, tout est bon pour informer le monde du développement de votre projet de volontariat international.

 

Faire du volontariat local
Vous avez fait des kilomètres pour faire du volontariat, mais pourquoi ne pas rester près de chez vous pour votre prochaine mission ? Il y a forcément des causes qui ont besoin de votre aide et d votre expérience !

 

Rejoindre une ONG qui agit à l’international, tout en restant dans votre pays
Vous n’avez pas besoin de prendre l’avion pour avoir un impact à l’international. Même si vous ne pourrez pas aider physiquement la communauté qui vous a accueillie lors de votre volontariat international, vous pouvez toujours joindre une ONG qui pourra faire pression sur les gouvernements et les entreprises pour la cause que vous défendez.

 

Faire une carrière ou obtenir un diplôme dans le développement international
Si après votre mission de volontariat international vous souhaitez vous lancer dans une carrière dans ce domaine, n’hésitez pas ! Grâce au réseau que vous avez formé au cours de votre volontariat , vous avez les atouts nécessaire pour démarrer une carrière dans l’humanitaire.

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.