Voir toutes nos destinations et activités

Protection du Grand Requin Blanc en Afrique du sud

Afrique Du Sud
Voir tous les programmes
Volontariat International

Dominique a passé un mois en Afrique du sud. Il a commencé par deux semaines de cours d'anglais à Cape Town, suivies de deux semaines de volontariat au centre des grands requins blancs. Un beau témoignage d'un voyage d'une vie.

 

Que vous a apporté votre expérience de volontariat international?

 

Avant tout, ce projet m’a permis de réaliser un de me rêve qui était de rencontrer le Grand Requin Blanc. Je n’ai pas été déçu car nous avions la présence de 3 à 6 requins à chaque sortie et cela au bout d’en moyenne 15 minutes.

 

volontariat-protection-requins.jpg

 

Ensuite j’ai pu me faire une idée plus précise du milieu et de l’environnement dans lequel il vit. Toute l’équipe du centre nous a rappelé combien les requins étaient en danger et  l’importance de les protéger.

 

Quels ont été vos meilleurs souvenirs au centre de recherche des animaux marins?

 

La première plongée en cage.

La rencontre avec Scarlett (femelle requin de 4m 10).

Le fait de partir en mer au lever du soleil avec comme panorama la baie de Gansbaai et les  nuées de canards en formation au raz de l’eau.

L’île de Dyer avec ses 60 000 otaries à fourrure.

L’observation des baleines à bosse et baleines noires.

Le nourrissage des manchots au cours de la visite du sanctuaire des pingouins.

Les excursions dans la région au cours des journées sans sortie en mer (Dégustation de vin, visite de sites, balades en attendant le coucher du soleil etc...).

 

volontariat-pingouins-afrique.jpg

 

3.       Evaluez sur une échelle de 1 à 5 les services proposés:

 

- informations avant le départ :                               4/5

- processus d'inscription :                                        5/5

- Encadrement / coordinateurs projet :                  5/5

- Emploi du temps des volontaires et stagiaires :  4/5

- Restauration et logement :                                     4/5

 

Recommenderiez-vous ce projet de protection de l'environnement à d'autres personnes ? 

 

Oui certainement!

Par contre je pense que la période de 2 semaines est la plus adaptée. Il est important de savoir que les tâches des volontaires sont physiques avec une grosse part de manutention, horaires matinales, enchainements des sorties en mer, températures fraîches. Au bout d’une semaine tout le monde ressent la fatigue et les douleurs de dos ainsi que les courbatures apparaissent. Personnellement je ne m’attendais pas à une telle charge de travail principalement sur les sorties requins. Les coordinateurs du centre de recherche et de protection des requins sont conscients du travail demandé et on peut à tout moment avoir une journée libre ou alors ne faire qu’une sortie par jour. Ils vont faire tout leur possible pour contenter les volontaires. J’ai particulièrement apprécié leur compétence, leur disponibilité et ça toujours dans la bonne humeur.

 

Mais franchement qui aura le PRIVILEGE, dans sa vie, de côtoyer les GRANDS BLANCS dans leur milieu naturel ? cela ne m’hérite t’il pas un petit effort ? En fait en y réfléchissant je me rend compte que ce que côté physique participe à renforcer les liens entre les volontaires qui s’entraident sans s’en rendre vraiment compte. Un peu comme à l’armée (que j’ai faite). La preuve en est qu’ au moment des départs (tous les lundis), même seulement une semaine, nous sommes au bord des larmes pour les adieux.

 

volontariat-requins-afrique.jpg

 

Retour sur ma semaine de court d’Anglais à Cape Town

 

- L’emplacement de l’école d'anglais à Cape Town est idéal avec des prestations d’hébergement plus que correctes. 

- L’accueil des étudiants, la présentation de l’école avec ces commodités et les activités proposées sont bien faits et complets.

- L’évaluation du niveau d’anglais, pour ma part, a été juste et je n’ai pas eu a changé de groupe.

- Le niveau du professeur, les supports et l’animation des cours (3h par jour) sont bons.

- Bonne prestation des informations à l’accueil.

 

volontariat-cape-town-afrique.jpg

Cette petite semaine à l’école de langue m’a donné l’occasion de découvrir Cape Town et son panorama puisque les courts étaient dispensés le matin. Etant le seul français, mis à part quelques Suisses, je n’avais pas d’autre choix que de pratiquer l’anglais pour communiquer avec les autres. Donc situation parfaite pour me préparer avant d’attaquer mes 2 semaines de volontariat requins à Gansbaai.

 

Je ne regrette pas d’avoir pris cette option. On a l’impression de rencontrer le monde entier dans ce contexte international.

 

Note sur Freepackers

 

Tout c’est bien passé sans que je n’ai à me soucier des réservations, des transferts et de la qualité des prestations. Ce séjour a été à la hauteur de mes attentes.

 

=> Découvrez tous les projets animaliers en Afrique du sud

 

 

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.